Comment bien porter son costume sur mesure

Il existe mille et une règles concernant le port du costume sur mesure selon les écoles (anglaise, italienne ou encore américaine). Nous allons donc vous en donner les grandes lignes qui s’appliquent à toutes.

Premièrement, lorsque vous êtes debout, la veste doit se porter boutonnée (le cintrage et la coupe seront alors bien mis en valeur). Attention on ne ferme jamais le deuxième bouton (c’est une règle culturelle mais également parce que le rendu est laid). En position assise déboutonnez votre veste (sinon elle fera trop de plis disgracieux et vous serez inconfortablement installé). Idéalement pensez à boutonner votre veste juste avant de vous lever pour que la coupe de celle-ci soit toujours mise en valeur.

Longueur générale

Une veste formelle doit arriver au creux des doigts, les bras tendus le long du corps On voit une nette différence avec une veste casual qui remonte un peu plus.

Cependant, cela dépend aussi de votre morphologie : Une personne élancée portera une veste un peux plus longue pour allonger son buste, à l'inverse les personnes petites auront tendance à faire une veste un peu plus courte pour allonger les jambes et élancer la silhouette.

Largeur des épaules

Vérifiez qu’elles soient bien alignées avec l’os qui fait la jonction juste avant le début du bras, c’est l’acromion. En appuyant sur la couture de l’épaule d’une veste, vous devez tomber directement sur cet os-là, et non pas vous enfoncer dans le vide. Pas de vestes aux épaules plus larges ou trop rembourrées pour sembler plus costaud, ça coincera en termes de proportion. C’était la fameuse mode des powersuit des années 90. Si vous prenez trop petit, vous serez gêné dans vos mouvements et vous aurez l’air d’avoir une tête énorme.

Le cintrage

La faute de goût la plus courante ? Un costume trop grand. Mais avec une veste trop petite, vous aurez des faux plis ainsi qu’une silhouette tassée. Vérifiez toujours qu’il n’y ait qu’une légère tension au niveau du flanc lorsque vous fermez le premier bouton de la veste Avec la bonne taille, vous pouvez passer un poing entre elle et votre torse. Pour en savoir plus, on vous explique tout sur le montage des costumes.

Longueur de manche

Faites-en premier lieu attention à leur longueur. Laissez dépasser environ 1cm de la manche de la chemise si vous en portez une, pour le classique rappel de couleur. Soyez vigilants sur leur largeur : elles doivent s’ajuster à vos bras. Elles ne doivent être ni trop larges ni trop serrées. Trop larges vous aurez des manches flottantes de kimono, et trop serrées vous aurez des bras très menus en plus d’être mal à l’aise et étriqué.

Le col

Il doit se poser sur la nuque, sans espace vide quand vous portez une chemise. Les deux cols seront posés l’un sur l’autre : 2 cm du col de chemise doivent apparaître.

Si la veste recouvre entièrement au niveau de la nuque le col de la chemise, vous l’avez mal ajustée ou la veste est mal coupée. De ma propre expérience j’ai déjà dû faire retoucher le col de certaines de mes vestes à cause de ça.

Largeur de la taille

Même problème, il est plutôt facile de la resserrer, et plus compliqué de l’élargir car la quantité de tissu restant est imprévisible.

Longueur de la fourche

Elle détermine le niveau de la taille : taille basse, taille moyenne ou taille haute, impossible à modifier au-delà de plus ou moins 1 cm. Prenez bien en compte la longueur de la fourche pour estimer correctement la taille.

Longueur et largeur de la jambe

Il est très facile de les resserrer et raccourcir, plus compliqué à élargir s’il n’y a pas assez de tissu. Soyez donc attentif lors du premier essayage.

Pour conclure sur cette partie technique je dirais qu’il faut globalement respecter votre morphologie. Si vous êtes costaud optez donc pour un costume peu cintré et des revers à partir de 8 cm de large minimum (en dessous ça n’est plus cohérent avec votre morphologie et vous le sentirez au regard). Profitez-en pour faire la même chose avec vos cravates (8 cm en largeur) et prenez des cols en accord avec celles-ci (pas de petit col qui vous grossirait le visage). Pour un physique standard vous êtes plus libre, cependant je vous conseille de tout aligner à 8 cm pour être cohérent et tranquille. Si vous êtes plus fin, optez pour des revers entre 6 et 8 cm et ajustez donc vos cols (plus fins) et cravates en conséquence (on peut aisément tolérer 1 cm d’écart pour les cravates).

Finalement, c’est une pure logique mathématique de proportions qui régit le port d’un costume. Venons-en donc maintenant à l’aspect culturel associé au port du costume. Celui-ci est dicté par quelques règles historiques qui l’ont façonné au fur et à mesure de l’histoire du gentleman contemporain.

Comment porter un costume 2 pièces

Pour un costume sur mesure 2 pièces, on ne ferme jamais le bouton du bas (cette règle étant la plus connue de toute et la plus simple à appliquer cela ne nous empêche pas de croiser de temps à autre un florilège de boutonnages inadaptés). Dans le milieu du business on le prend uniquement en gris ou en bleu-marine. Il convient de noter que si vous le portez trop souvent en dépareillé (au bout de quelques années) la teinte sera différente entre votre pantalon et votre veste.



Costume 2 pièces bleu marine

Comment Porter un costume croisé

Pour ce qui est du port du costume croisé, vous pouvez soit fermer le bouton du milieu, soit le bouton du bas mais jamais les deux.

Au contraire des croyances populaires, n’importe qui peut porter une veste croisée, sauf ceux qui ont des hanches vraiment larges que le boutonnage soulignera. Tout dépendra alors de la coupe de la veste.

Ça peut être vraiment intéressant pour les petites tailles si vous portez les vestes en fermant seulement le bouton du bas. Le revers qui traversera alors la veste dessinera une belle ligne verticale qui allongera votre torse. Pour les grands, boutonner le bouton du milieu permettra de casser la ligne verticale, de raccourcir son torse et donc de rééquilibrer sa silhouette.





Comment Porter un costume 3 pièces

La taille d’un veston bien fait doit coïncider exactement avec la taille du pantalon. Traditionnellement, l’avant du veston est fait de la même matière que le costume, tandis que le derrière utilise la même matière que la doublure de la manche. Bien entendu on ne ferme pas le dernier bouton du gilet ni celui du costume.

Vous savez désormais tout à propos des règles techniques et culturelles qui régissent le port du costume. Bien entendu ce sont des points et des conseils qui doivent s’adapter à vos exigences personnelles. Pour certain on se contentera d’une belle ligne d’épaule et d’un beau tombé mais pour d’autre c’est la machine entière qui doit être parfaitement huilé comme ils l’entendent.

Posts à l'affiche