Le secret des motifs sur les costumes sur mesure

L’usage des motifs peut vite conduire à la faute de goût et cela suffit à décrédibiliser tout un costume sur mesure même si celui-ci est cohérent dans son ensemble. Le principal problème des motifs c’est qu’il en existe beaucoup. Pire encore, même si l’on pouvait les énumérer on n’en aurait pas fini avec eux car ils peuvent se mouvoir dans différentes tailles, impressions (comme en micro-motif, ou au contraire un motif très affirmé) formes et couleurs selon les interprétations qu’en font les marques à travers leurs collections.

Pas de panique, nous allons vous en donner une petite liste qui recense les motifs principaux (qui peuvent se porter) et comment les assembler facilement en suivant quelques règles.


LES DIFFERENTS TYPES DE MOTIFS

On distingue trois types de motifs de base dans la mode masculine, que nous allons vous présenter ci-dessous


Tout d’abord les motifs à carreaux Qu’ils soient fondus (faux-uni, vichy ou petits carreaux sur une chemise) ou qu’ils soient plus ou moins marqués comme le Prince de Galles sur un costume. C’est un motif très courant qu’il est facile d’utiliser. Attention cependant, il faut respecter une règle à propos de votre morphologie. En effet si vous êtes mince privilégiez les petits carreaux bien fondus sinon votre carrure sera noyé par le motif de votre costume et c’est rarement joli à voir).

Arrivent les motifs rayures Elles sont elles aussi plutôt faciles à porter sur une chemise simple ou financière (à col contrastant) ou sur vos cravate club (préférez la classique bleu marine/rouge/grise pour commencer). Elles sont aussi superbes sur un costume à condition là aussi de respecter votre morphologie. Quand on est mince on privilégie les rayures bien fondues et quand on est plus imposant on peut chercher des imprimés plus affirmés.

Enfin il y a une dernière catégorie, celle des motifs en tout genre Paisley, fleur de lys, croix, pois, plumetis, animaux… ce sont des motifs hors catégories qui se répètent de manière régulière sur l’imprimé. Idéalement ces derniers ne doivent se retrouver uniquement que sur les cravates et en aucun cas sur vos costumes. Pour ce qui est des chemises sur mesure, tout est acceptable à condition que l’on soit dans un registre casual. Ces motifs sont beaucoup trop affirmés pour se porter dans un contexte business ou formel.

Pour conclure, voici les deux règles essentielles à suivre pour assembler vos motifs sans risques.


Jouer sur les dimensions

Attention à la taille des motifs. Ils doivent avoir des proportions différentes afin de proposer un jeu de motif qui en dira long sur le soin et la subtilité que vous apportez à votre tenue. De plus là aussi la morphologie intervient. Donc on évite les motifs trop envahissants qui viendraient noyer une carrure fine et élancée.

Pièces fortes et basiques

Vous maîtrisez bien la notion de basiques et de pièces fortes ? Une tenue doit avoir des basiques (des pièces très lisses comme la chemise blanche par exemple), qui vont venir calmer les pièces fortes (des costumes financiers marqués ou des Prince de Galles très affirmés ou une cravate à imprimé Paisley par exemple). Ce sont les mêmes règles qui régissent le port des motifs. Certains sont plus forts et plus voyants que d’autres qui sont plus fondus.

Dans chaque composition, essayez d’alterner entre un motif fort, un motif classique (comme de simples rayures) et un motif discret à peine perceptible. C’est de loin la combinaison idéale pour faire une tenue travaillée sans faute de goût.

Voici deux exemples d’assemblages pour mettre en pratique tout cela :

1. Un costume Prince de Galles, une chemise bleu-ciel et une cravate à pois. Dans cette tenue les pièces fortes sont le costume et la cravate qui possèdent tous deux un motif. Attention si le Prince de Galles est prononcé il faudra que les pois de la cravate soient plus fondus. Enfin, la chemise bleu-ciel unie (ou blanche) viendra calmer le tout et séparera en les deux pièces fortes en créant du contraste. La pochette devra plutôt être unie (2 pièces à motif sont suffisantes quand le costume en fait partie).


2. Un costume à rayures fondues, une chemise à rayures et une cravate en grenadine de soie. Ici c’est principalement un jeu de rayure qui est à l’œuvre. Les deux pièces fortes sont donc la chemise et le costume. Les rayures plus affirmées de la chemise viendront jouer avec celles du costume qui sont plus fines. Enfin la grenadine de soie est unie mais possède un fort caractère de par sa texture, ainsi elle viendra calmer le reste de la tenue. La pochette devra aussi être unie (dans la même couleur que la cravate par exemple mais dans un ton plus clair ou plus foncé pour éviter un rappel peu subtil).


Pour conclure sur le secret des motifs, nous pensons que lorsque nous avons un doute sur une tenue, il vaut mieux l’alléger. Plus on assemble de motifs dans une tenue, plus on prend de risques qui auront plus tendance à barioler le tout qu’autre chose.

Notre meilleur conseil ? Commencez par orner vos tenues unies (costumes et chemises) avec une cravate à motif prononcé et une pochette de caractère. Ensuite vous commencez à y ajouter une chemise à rayures. Puis lorsque vous passez aux costumes à motif, répétez l’opération depuis le début en partant avec des pièces unies que vous ferez évoluer en y ajoutant des motifs au fur et à mesure.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Galerie costumes mariage

Galerie costumes business

  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon